full screen background image

 ***Le texte français suit***

 

COSACircles of Support and Accountability (CoSA) is a reintegration initiative based on restorative justice principles for federally sentenced, high-risk, high needs sex offenders who have been held to the end of their sentence. Although imprisoning offenders accomplishes the short term objective of ensuring public safety, most are eventually released and return to communities with no support and very little in the way of accountability.

 

CoSA was developed in Canada in 1994 to fill this void. The goal is to substantially reduce the risk of future victimization of community members by assisting, supporting and holding released sex offenders accountable in their task of integrating with the community and leading responsible and productive lives. Each circle involves participation of carefully screened and trained volunteers who commit to supporting and holding accountable people we call “Core Members” as they return to community living. The Core members’ participation is voluntary. Today there are 16 CoSA sites across Canada.

 

Existing research (Wilson, Cortoni and McWhinnie, 2009; Also see research bibliography below) suggests that sexual recidivism rates for men who participate in CoSA are 80% lower for men who do not participate in CoSA. Significant reductions in all other types of recidivism has also been observed.

 

CCJC Involvement with CoSA

 

CCJC currently works in partnership with community agencies providing CoSA across Canada. Although CCJC is not a service provision organization, it is part of our mandate to support initiatives that promote restorative justice principles, such as CoSA.% of Time Supporting Core Members

 

Our current connection with CoSA began in 2008 when CCJC worked in collaboration with the Correctional Service of Canada to promote the fourth national gathering of CoSA sites in Calgary in 2008. (The report from this gathering is available in English and French).

 

The Calgary meeting, among other things provided an opportunity for dialogue between all CoSA sites to consider an inter-agency collaboration on a proposal for funding to Public Safety Canada’s National Crime Prevention Centre (NCPC) to conduct a national demonstration of CoSA. Since CoSA is not formally incorporated as a national group, CCJC was chosen as the umbrella organization to manage the resulting Contributions Agreement with the NCPC. After much work by all involved, both in preparing the proposal and advocating for its acceptance, the Circles of Support and Accountability National Demonstration Project received a five-year, 7.4 million dollar funding commitment to be distributed between the 14 participating CoSA sites.

 

CCJC’s role is to disburse NCPC’s contribution to 14 CoSA sites across Canada. With better funding, sites will be able to increase their capacity to work with sex offenders released into Canadian communities and therefore participate in a comprehensive evaluation of the program. Core Members History of Offending

 

The goals of the National Demonstration Project are therefore:

 

1. To increase CoSA’s capacity aiming at providing service to an additional 50 core members per year;

 

2. To conduct an independent evaluation of CoSA’s effectiveness in reducing sexual recidivism.

 

Our goal is that, as a result of this National Demonstration Project, CoSA sites will be able to use the results of the evaluation to secure sustainable funding once the project is completed and their value is clearly demonstrated.  With this new initiative, we expect to add to the existing evidence that community engagement in crime prevention is a valuable investment.

 

Currently there are more than 182 Core Members participating in CoSA Circles and over 750 Volunteers across Canada.

As of July, 2013, these volunteers had donated over 156,454 hours of their time in Circles/with Core Members.

External sites on CoSA:

 

Robin J. Wilson has compiled links to articles about CoSA and sexual offenders.

 

 

Cercles de soutien et de responsabilité

 

 

Cliquez ici pour télécharger le Rapport du Rassemblement des CSR 2014

Cliquez ici pour télécharger le Rapport du Rassemblement des CSR 2013

Cliquez ici pour télécharger le Rapport du Rassemblement des CSR 2012

Cliquez ici pour télécharger le Rapport du Rassemblement des CSR 2011

 

Le Projet des Cercles de soutien et de responsabilité (CSR) est une initiative de réintégration fondée sur des principes de justice réparatrice à l’intention des délinquants sexuels accusés au niveau fédéral, étant à risques élevés et ayant des besoins considérables, et qui ont été incarcérés jusqu’à la fin de leur peine d’emprisonnement. Bien que l’incarcération des délinquants atteint l’objectif à court terme d’assurer la protection du public en général, la plupart des délinquants sont libérés à un moment donné et reviennent dans les collectivités sans services de soutien, et on leur en impose très peu en matière de responsabilisation.


Les CSR ont été mis sur pied au Canada en 1994 pour combler cette lacune. L’objectif consiste à réduire considérablement le risque de victimisation future de membres de la communauté en venant en aide aux délinquants sexuels libérés dans la société, en leur offrant des services de soutien et en les tenant responsables dans leurs efforts de réintégration dans la société et dans leur quête en vue de mener une vie responsable et productive. Chaque cercle suppose la participation de bénévoles soigneusement choisis et formés qui s’engagent à appuyer et responsabiliser des délinquants (appelés «membres principaux» aux fins du projet) qui font leur réinsertion dans la communauté. La participation des membres principaux est tout à fait volontaire. Il existe aujourd’hui 16 sites CSR partout au Canada.
Des recherches récentes (Wilson, Cortoni et McWhinnie, 2009; voir aussi la bibliographie ci-dessous) ont démontré que le taux de récidive sexual des hommes participant aux CSR est de 80% inférieur à celui des délinquants qui ne participant pas aux CSR. D’importantes réductions ont aussi été constatées dans les taux de récidive des autres types d’infraction.

Participation du CÉJC au Projet CSR

La participation actuellement du CÉJC a commencé en 2008 quand nous avons collaboré avec le Service correctionnel du Canada pour promouvoir la 4e Assemblée générale des sites CSR à Calgary. (Le rapport de cette rencontre est disponible en anglais en suivant ce lien, et en français en suivant ce lien-ci).
La rencontre de Calgary a permis, entre autres, à tous les sites CSR de discuter, d’explorer les possibilités de collaboration inter-agences sur la préparation d’une proposition commune soumise au Centre national de prévention du crime (CNPC), qui relève de Sécurité publique Canada, en vue d’obtenir le financement requis pour mener à bien un projet national de démonstration des CSR. Comme les CSR ne sont pas incorporés en tant qu’organisme national, le CÉJC a été choisi pour coordonner la gestion de l’Entente de contribution qui a par la suite été conclue avec le CNPC.
Grâce à un travail énorme accompli par tous les intéressés en ce qui a trait à la préparation de la proposition et au démarchage en vue de son acceptation, le Projet national de démonstration s’est vu octroyé en engagement de financement à répartir entre les 15 sites CSR participants.
Les objectifs du Projet national de démonstration sont les suivants :
1. Augmenter la capacité des CSR à assurer des services à 50 membres principaux supplémentaires par année;
2. Effectuer une évaluation indépendante de l’efficacité des CSR à réduire la récidive en ce qui a trait aux infractions de nature sexuelle.
Grâce à la mise en place du Projet national de démonstration financé par le CNPC, les Sites CSR pourront maintenant fonctionner à pleine capacité pendant les cinq prochaines années. Mais encore plus important, ils pourront utiliser les résultats de l’évaluation pour se garantir un financement permanent une fois que le projet sera terminé et que la valeur des CSR aura été clairement démontrée.
Grâce à cette nouvelle initiative, nous avons la ferme intention de démontrer encore plus clairement que l’engagement communautaire dans le domaine de la prévention de la criminalité constitue un investissement rentable.
Il y a actuellement plus de 182 membres principaux participant à un cercle CSR et plus de 750 bénévoles partout au Canada.
Ces bénévoles ont consacré 156,454 heures de leur temps à un cercle ou à interagir avec un membre principal.
?

 

 


Get Involved



How You Can Help

Latest Posts